Antilles


Antilles

Antilles
archipel d'Amérique centrale, en forme d'arc, isolant de l'océan Atlantique la mer des Antilles. Il se divise en Bahamas, Grandes Antilles (Cuba, Haïti, rép. Dominicaine, Porto Rico, Jamaïque) et Petites Antilles, lesquelles se composent des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent; 236 500 km²; env. 26 000 000 d'hab. Cette zone est également nommée les Caraïbes.
L'archipel, montagneux et d'orig. volcanique, jouit d'un climat tropical atténué par les influences océaniques. La pop. comprend des Blancs, mais surtout des Noirs et des métis, dont le niveau de vie est bas; le taux de natalité est élevé. Cult. d'exportation: canne à sucre (rhum), tabac, café, bananes. L'industrie est peu développée. Hist. - C'est dans les Antilles que Christophe Colomb aborda, en oct. 1492, quand il découvrit l'Amérique: Bahamas, puis Cuba et une île qu'il nomma Hispaniola et que nous nommons auj. l'île d'Haïti. Deux peuples amérindiens habitaient alors les Antilles: les Arawaks et les Caraïbes. Ils furent quasiment exterminés par la guerre et les maladies. Bientôt, les Espagnols délaissèrent presque complètement les Antilles pour le continent et, à partir de la fin du XVIe s., des corsaires français, anglais et néerlandais s'établirent peu à peu dans les îles; les Français en Guadeloupe et en Martinique en 1635, à Saint-Domingue (partie O. d'Hispaniola) en 1697; les Anglais, à la Jamaïque, en 1655. Au XVIIIe s., Français et Anglais firent cultiver la canne à sucre par des esclaves importés d'Afrique (en tout: un million de personnes). La Révolution française abolit l'esclavage dans les Antilles franç. (à l'exception de la Martinique) en 1794. Poussé par son épouse créole, Joséphine, Bonaparte le rétablit en 1802. Toussaint Louverture, qui avait chassé les Anglais de Saint-Domingue, se révolta, fut trahi et mourut captif en France en 1803. Dessalines poursuivit la lutte et en 1804 proclama la première république "noire" de l'histoire de l'humanité; elle prit le nom amérindien d'Haïti (qui, depuis, désigne également l'ensemble de l'île). En 1815, la longue rivalité entre la France et l'Angleterre cessa définitivement; Sainte-Lucie (qui avait changé quatorze fois de possesseur du XVIe au XVIIIe s.) et la Dominique furent décrétées anglaises, mais elles demeurèrent francophones. En 1844, les colons espagnols de la partie E. de l'île d'Haïti se libérèrent de l'Espagne et proclamèrent la république Dominicaine. à Cuba, après une première rébellion contre l'Espagne (1868-1878), le soulèvement de 1895 fut maté, mais en 1898 les È.-U. contraignirent l'Espagne à leur céder Porto Rico, annexé, et Cuba, à laquelle ils accordèrent une indépendance formelle en 1901. Au XXe s., une grande instabilité politique caractérisa les Grandes Antilles. Des dictateurs monopolisèrent le pouvoir en Haïti (François Duvalier, puis son fils Jean-Claude, de 1957 à 1986), dans la rép. Dominicaine (Rafael Leónidas Trujillo de 1930 à 1961) et à Cuba (Gerardo Machado de 1925 à 1933, puis Fulgencio Batista de 1952 à 1959). Les États-Unis s'imposèrent dans la région pour protéger d'importants intérêts économiques et intervinrent fréquemment pour établir ou rétablir des régimes qui leur soient favorables, à Cuba (1906, 1912 et 1917), à Haïti (entre 1915 et 1934) et en république Dominicaine qui, contrôlée par l'administration nord-américaine entre 1916 et 1924, fut de nouveau envahie en 1965. En 1959, la révolution dirigée par Fidel Castro renversa Batista. Le nouveau régime mit en place une réforme agraire et nationalisa les grands domaines. En réaction, les États-Unis soumirent l'île à un blocus économique encore en vigueur. Fidel Castro se tourna vers l'U.R.S.S. et adopta le modèle communiste. Dans les années 60 et 80, les colonies britanniques accédèrent pacifiquement à l'indépendance: la Jamaïque et Trinité-et-Tobago, en 1962; les Bahamas, en 1973; Saint-Christophe et Niévès, en 1983. Toutes les îles ne forment pas des étas indépendants. La Guadeloupe et la Martinique sont des départements français d'outre-mer (DOM) ayant acquis le statut de Région en 1982. Porto Rico est, depuis 1952, un état libre associé aux États-Unis. Les Antilles néerlandaises forment un état autonome associé aux Pays-Bas. Les Bahamas, la Jamaïque, Saint-Christophe et Niévès, Antigua et Barbuda, la Dominique, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, la Barbade et la Grenade font partie du Commonwealth. Quelques petites îles sont des dépendances anglaises (Montserrat, les îles Caïmans), d'autres américaines (une partie des îles Vierges) et françaises (Saint-Barthélemy). Treize pays font partie de la Communauté des Caraïbes, organisation économique créée en 1973. V. carte des Antilles, p. 1374, ainsi que les cartes et dossiers Martinique et Guadeloupe (dans France d'outre-mer, p. 1442), Dominique (p. 1429), Haïti (p. 1455), Sainte-Lucie (p. 1493).
————————
Antilles (mer des) ou Caraïbes (mer des)
mer de l'Atlant. comprise entre l'Amérique centrale, la Colombie, le Venezuela et les Antilles.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antilles — [an til′ēz΄] main island group of the West Indies, including all but the Bahamas: see GREATER ANTILLES, LESSER ANTILLES Antillean [an til′ē ən; an΄tə lē′ən] adj …   English World dictionary

  • Antilles — Pour les articles homonymes, voir Antilles (homonymie). Antilles Carte des Antilles (en vert) dans la Caraïbe. Superficie …   Wikipédia en Français

  • Antilles — The Antilles (the same in French; Antillas in Spanish; Antillen in Dutch) refers to the islands forming the greater part of the West Indies in the Caribbean Sea. The Antilles are divided into two major groups: the Greater Antilles to the north… …   Wikipedia

  • Antilles — Antillean /an til ee euhn, an tl ee /, adj. /an til eez/, n. (used with a pl. v.) a chain of islands in the West Indies, divided into two parts, the one including Cuba, Hispaniola, Jamaica, and Puerto Rico (Greater Antilles), the other including… …   Universalium

  • Antilles — /ænˈtɪliz/ (say an tileez) plural noun a chain of islands in the West Indies, divided into the Greater Antilles (Cuba, Hispaniola, Jamaica, and Puerto Rico), and, to the south east, the Lesser Antilles (the Leeward Islands, the Windward Islands,… …   Australian English dictionary

  • Antilles — geographical name the West Indies excluding the Bahamas see Greater Antilles, Lesser Antilles • Antillean adjective …   New Collegiate Dictionary

  • Antilles — islands of the West Indies excluding the Bahamas; comprises Greater Antilles: Cuba, Hispaniola, Jamaica, and Puerto Rico; and Lesser Antilles: Trinidad, the Windward Islands, the Leeward Islands, and other small islands …   Webster's Gazetteer

  • Antilles — An•til•les [[t]ænˈtɪl iz[/t]] n. pl. geg a chain of islands in the West Indies, divided into two parts, one including Cuba, Hispaniola, Jamaica, and Puerto Rico (Greater Antilles), the other including a large arch of smaller islands to the SE and …   From formal English to slang

  • Antilles — noun a group of islands in the West Indies • Instance Hypernyms: ↑archipelago • Part Holonyms: ↑West Indies, ↑the Indies • Part Meronyms: ↑Greater Antilles, ↑Lesser Antilles, ↑Cari …   Useful english dictionary

  • Antilles —    See Netherlands Antilles …   Historical Dictionary of the Netherlands